Dear jane : A la poursuite de l'oie sauvage

Publié le 17 Février 2015

Wild goose chase, le B6

Contente de l'avoir terminé... j'ai un peu ramé.

Pas de réelles difficultés, mais les pièces sont tellement petites qu'il faut énormément de précision. Comme le dit Brenda Papadakis, l'épaisseur du trait de crayon et le fait de couper, en-delà ou en-deçà, a de l'importance.

Je n'en suis pas entièrement satisfaite, mais ... autant se dire que cela a du charme.

La couture à la main donne de toute façon, un rendu un peu "artisanal" et le fait que j'utilise du blanc (comme dans le modèle original) fait ressortir encore davantage le moindre millimètre de décalage...

Dear jane : A la poursuite de l'oie sauvageDear jane : A la poursuite de l'oie sauvage

Rédigé par Toutenquilts

Publié dans #Dear Jane

Repost 0
Commenter cet article